top of page

La terre de Banks

Juin 2003

Avril 2014

La Terre de Banks est une île arctique canadienne. Elle se trouve à l’extrémité ouest de l’archipel arctique canadien. Le parc national d’Aulavik a été créé dans le nord de l’île dans le bassin de la rivière Thomsen afin de préserver une faune particulièrement riche : boeufs musqués, loups arctiques, caribous de Perry. Un sanctuaire pour oiseaux a été créé sur la partie sud-ouest de l'ile. De vaste colonies d'oies des neiges, de grues du canada, d’eiders et de limicoles viennent s'y reproduire. La superficie de l’île est de 70 000 km², son point culminant est Durham Heights dans le sud de l'ile et qui culmine à 732 mètres d’altitude. Le relief vallonné de l'ile est dû à l’érosion provoquée par les anciens glaciers.

C'est a l'embouchure de la rivière Masik au sud est de l'ile en 2006 que fut tué le premier ours hybride (Groslar ou Pizzly) résultat du croisement entre un ours blanc et un grizzly.

La Terre Banks peut-être considérée comme une oasis polaire tant la diversité de sa faune et de sa flore est abondante dans cet univers glacial. Au début des années 2000 la population de  bœufs musqués avoisinaient 70000 individus ce qui représentait près de 50 pour cent de la population mondiale de l'espèce. Aujourd'hui on compte à peine 20000 individus sur l'ile ce qui correspond à une régression de près de 70 pour cent. Les causes sont nombreuses et la principale est du à une maladie causée par une bactérie qui affecte le système digestif de l'animal. La chasse et le dérèglement climatique ont contribué à faire le reste. Les caribous de Perry, petit caribou qui n’excède pas 1m30 au garrot est encore présent sur quelques iles de l'archipel arctique canadien. mais il est actuellement considéré en péril. Durant les raids que nous avons menés sur cette ile nous avons croisé également lièvres arctique, lagopèdes, renards polaires et loups arctiques. C'est le mythique loup blanc qui m'a poussé à retourner par 3 fois, accompagné ou seul, dans ce paradis blanc afin de faire sa rencontre.

L'ile doit son nom à l'expédition de Parry en 1820 parti à la recherche du passage du Nord-Ouest et qui lui donna le nom de "Banksland" en hommage à Joseph Banks, qui à l'époque président de la Royal Society en Grande Bretagne

Le premier raid a eu lieu en juin 2003, Les trois autres ont été réalisés durant les hivers 2009, 2011 et 2014.

 

Le village inuit de Sachs Harbor

Progression dans le désert blanc

Banks102_edited.jpg

La terre de Banks en approche

bottom of page